Accueil » AUTO-MOTO » Comment estimer la valeur d’un bateau à moteur d’occasion ?

Comment estimer la valeur d’un bateau à moteur d’occasion ?

Les bateaux continuent à être vendus sur un marché d’occasion relativement stable. La question est de savoir comment évaluer des bateaux qui peuvent avoir plus de 10 ou 15, voire 20 ans. Apprenez ces méthodes pour déterminer la valeur d’un bateau d’occasion.

Voir aussi : Quel équipement est obligatoire pour le float tube ?

Connaître la valeur de son bateau est bénéfique à bien des égards. Nous pensons aux compagnies d’assurance qui ont besoin de cette estimation pour calculer le montant de leur coût annuel, mais aussi dans les cas de remboursement partiel ou total suite à un sinistre. Ce genre de données est nécessaire en cas de divorce, de succession, ou même pour déterminer le montant de l’impôt sur la fortune dans le cas où le propriétaire y est soumis.

C’est généralement lors de la vente (ou de l’achat) de bateaux que la question la plus célèbre est posée : « Combien vaut ce bateau ? Nous avons identifié cinq moyens d’évaluer la valeur du bateau de la manière la plus précise possible.

Le savoir-faire

Basée sur l’expérience d’un expert et sur des faits réels (factures ou prix d’achat, etc.), cette méthode est la plus fiable. Toutefois, elle est également parmi les plus coûteuses (de 40 à 60 EUR par mètre linéaire). Les compagnies d’assurance peuvent demander à leurs clients de fournir un expert pour déterminer la valeur exacte. En cas de litige, l’expertise est incontestable. Elle est utilisée pour sécuriser le bateau à un prix convenu (c’est la valeur selon l’expert et elle est acceptée par toutes les parties en cas de perte totale ou de sinistre). Elle est différente de la valeur marchande qui n’est pas approuvée par les autorités et qui est remise en question par une compagnie d’assurance.

Demander l’avis d’un professionnel

Le marché de l’occasion est-il très demandé ? Quelle est la situation actuelle ? Quelle est la valeur de cette marque et de ce modèle particulier ? Ce ne sont là que quelques-unes des questions auxquelles les concessionnaires peuvent répondre. Le concessionnaire doit avoir les connaissances techniques, et pas seulement commerciales, pour donner l’estimation la plus précise. Le fait qu’un professionnel soit un ambassadeur de la marque que vous utilisez est certainement un avantage lorsqu’il s’agit de comprendre les forces et les faiblesses de votre bateau. La connaissance qu’il a de ce modèle particulier sera renforcée.

La valeur de l’équipement

Il s’agit d’un aspect crucial pour déterminer la valeur exacte du bateau. Il n’est pas conseillé de surestimer la valeur de l’équipement, en particulier de l’électronique. Ils perdent la moitié de leur valeur après trois ans et même plus rien après cinq ans ! Quelle en est la raison ? Les pièces sont rares, et réparer le problème est plus coûteux que de remplacer l’article.

Attention à ne pas mettre toutes les options dans le même panier. Il est important de ne pas mélanger entretien et investissement. Ces derniers ont plus de valeur (propulseur d’étrave, guindeau, plate-forme de bain…), tandis que l’entretien est vital, même s’il n’est pas indispensable (antifouling ou remplacement du pont…).

L’existence d’un manuel d’entretien à jour est un excellent moyen de se rendre compte de l’attention que le propriétaire porte à ce domaine. Soyez prudent, il se peut que cela n’apporte aucun avantage à votre yacht…

Les petites annonces

Cette méthode constitue un avertissement dont il faut se méfier, surtout lorsqu’elle émane de particuliers. Les prix mentionnés dans les annonces ne sont pas des prix de vente. Ce point est crucial, car les transactions ne se font pas aux prix indiqués dans les annonces. Cela signifie qu’il est essentiel de sous-estimer (parfois de beaucoup) pour rester au niveau de l’estimation. Les annonces des professionnels sont généralement plus réalistes grâce à leur solide connaissance du marché des biens d’occasion.

L’argus du Bateau, bien sûr !

La rédaction du magazine (nos collègues) avec l’aide de ses experts maritimes, crée la fourchette de prix pour les bateaux de plus de 10 ans. Cela signifie qu’il faut ajouter les équipements et les options. pour déterminer le prix. C’est un point de départ qui doit être complété. Les devis de L’Argus du Bateau sont mis à jour plusieurs fois par an.

N’oublions pas qu’un bateau n’est pas un investissement. Il est trompeur de le proposer aux acheteurs au même prix que celui auquel il a été acheté. C’est inimaginable dans l’industrie automobile, à l’exception évidemment de certains véhicules classiques, et il n’y a aucune raison pour que ce ne soit pas identique dans l’industrie de la plaisance, même si les chiffres sont plus petits et les secteurs différents. En outre, il est important de se rappeler qu’un bateau est susceptible de se vendre plus rapidement s’il est proposé à un prix correct.

Laisser un commentaire