Accueil » TRAVAUX » Quelles sont les étapes de la création d’une entreprise de maçonnerie ?

Quelles sont les étapes de la création d’une entreprise de maçonnerie ?

Si vous êtes un maçon qualifié avec plusieurs années d’expérience derrière vous, alors vous pourrez penser à ouvrir votre propre entreprise de maçonnerie.

L’entreprise de maçonnerie est très rentable, surtout si vous faites un bon travail et vous êtes sérieux avec votre clientèle.

Lire aussi > Comment choisir la bonne entreprise de maçonnerie ?

Pour ce faire, il y a des conditions, mais aussi des démarches à effectuer afin de pouvoir vous mettre à votre compte, mais on vous dit tout dans cet article.

Quelles sont les qualifications pour créer une entreprise de maçons ?

Le maçon est l’artisan en BTP qui va réaliser les premières fondations d’une maison, d’un bâtiment ou de tout autre édifice, de plus, il va également s’occuper de monter les éléments porteurs d’une structure, comme les murs, les dalles, etc.

En plus de construire des habitations, il peut également intervenir sur la construction de ponts, mais aussi des barrages, et des tunnels. Une autre corde à son arc, c’est la rénovation, la restructuration et la réhabilitation d’anciennes habitions ou édifices.

Le maçon a pour principale mission de s’occuper des gros-œuvres.

Afin de vous mettre à votre compte, vous devez avoir acquis plusieurs années d’expérience (3 au minimum), en travaillant sur des chantiers privés, internationaux, ou encore dans des entreprises.

Il est donc nécessaire que vous connaissiez parfaitement votre métier, si vous voulez que votre entreprise soit florissante au fil des années et qu’elle puisse acquérir une bonne réputation.

Les formations seront un point en plus, ainsi, vous pourrez obtenir un titre professionnel grâce à votre parcours de formation professionnelle ou encore par le biais de la Validation des Acquis de L’Expérience ou VAE. En ce qui concerne ce dernier, vous pourrez l’obtenir après un délai de 5 ans environ.

  • Vous pourrez avoir un titre professionnel de maçon ;
  • Mais aussi, un titre professionnel de maçon du bâti ancien ;
  • Ou encore, un titre professionnel de chef d’équipe gros œuvres.

Vous pourrez aussi avoir une formation de CAP, de BP ou encore de BTS.

Vous devrez également connaître les principes de gestion et les notions de comptabilité, nécessaires pour votre entreprise, avoir une bonne organisation et gérer l’approvisionnement des matériaux nécessaires dans de bons délais.

Voyons maintenant ce qu’il faudra faire afin de créer votre entreprise de maçon.

Quelles sont les formalités pour créer une entreprise de maçons ?

Il vous faudra, tout d’abord, envoyer votre dossier d’inscription d’auto-entrepreneur à votre CMA. Le formulaire P0 CMB sera directement transmis à la chambre des métiers et de l’artisanat. Après cela, vous aller obtenir le SIRET et pourrez passer à l’étape suivante, qui est l’immatriculation.

Cette dernière dépendra de la forme juridique de votre entreprise (SARL, EURL, etc.).

Vous devrez également souscrire à une assurance obligatoire, qui est la garantie décennale. Elle est très importante en cas de d’ouvrage touché. Vous pourrez également souscrire, sans obligation, mais elle est fortement conseillée, à l’assurance de responsabilité civile professionnelle, pour vous protéger, ainsi que des tiers, des incidents qui pourraient survenir sur le chantier.

Vous pourrez, alors, passer à l’achat du matériel complet dont vous aurez besoin, pour mener à bien votre tâche, en sus des matériaux de construction, comme les briques, etc. Il vous faudra une grande somme pour anticiper les travaux. L’ADIE peut vous proposer des micro-crédits pour démarrer votre activité d’entreprise de maçon.

Peut-on créer une entreprise de maçons sans diplôme ?

Oui, mais sous certaines conditions, comme :

  • Justifier de 3 ans d’expérience dans la maçonnerie ;
  • Et surtout, exercer une activité qui ne va pas toucher à la structure du bâtiment.

Dans ce dernier cas, on insiste sur le changement de luminaire, mais aussi sur la peinture, les travaux de plomberie, d’entretien, etc.

Vous pourrez créer une entreprise individuelle ou une société, voire une auto-entreprise. Cette dernière est très intéressante et avantageuse, surtout si vous êtes artisan en BTP. La micro-entreprise se crée très facilement.

Laisser un commentaire