Accueil » FINANCE » Comment faire une simulation de crédit à la consommation ?

Comment faire une simulation de crédit à la consommation ?

Avoir de l’argent en liquide peut être très utile de nos jours, pour financier ses projets, ou encore acquérir un bien immobilier, ou une voiture par exemple. Mais si les formules de prêt sont souvent difficiles à en bénéficier, et leurs procédures bancaires sont très chronophages. La formule du crédit à la consommation facilite la tâche, pour bénéficier d’argent liquide à beaucoup de personnes. Le crédit à la consommation n’a pas une valeur fixe, mais il est calculé en fonction de plusieurs paramètres que nous allons développer dans cet article.

Qu’est-ce qu’une simulation de crédit à la consommation ?

Les gens ayant un salaire moyen, et qui gagnent modestement leurs vies, trouvent que financer leurs projets par leurs propres moyens, leur revient excessivement cher, et que leurs capacités financières ne peuvent pas assumer un tel engagement. La solution qui s’offre à ces personnes, c’est de consulter les offres de crédit à la consommation, proposées par les banques auxquelles elles adhèrent, et de choisir le mode de financement qui leur convient le mieux. Le crédit à la consommation est alors une somme d’argent prêtée par la banque à un particulier, avec un pourcentage de bénéfices. Ce montant doit être remboursé par un retrait mensuel d’une part du salaire, sur un délai calculé, qui varie selon chaque banque, mais qui est en général supérieur à trois mois. Certaines banques n’hésitent pas à mettre des offres de crédit à la consommation faussement prometteuses, qui ont tendance à induire les futurs clients en erreur. Comme le fait de proposer une somme d’argent à prêter sur une très longue période, avec zéro, ou avec un faible pourcentage de bénéfice. Cette attitude frauduleuse peut compromettre le pouvoir d’achat du particulier, et considérablement nuire à ce pouvoir d’achat, s’il signe un tel engagement incertain. Ces banques, ou ces institutions de prêt peuvent être sévèrement sanctionnées par la loi, car elles sont tenues de fournir toutes les informations claires et indispensables, afin de mettre les futurs clients dans une réelle situation. Nous vous citons ces informations, et ces détails dans la liste ci-dessous :

  • Toute information concernant la durée du remboursement ;
  • TAEG (Taux Annuel Effectif Global) du crédit ;
  • La nature du prêt ;
  • Le montant total de la somme à prêter avec illustration et exemple concret.

Comment effectuer une simulation de crédit à la consommation ?

Comme le prêt d’argent n’est pas une mince affaire, et nécessite beaucoup d’engagement à la fois, de la part de la banque et du particulier. Des étapes doivent être faites avant de pouvoir bénéficier du montant de prêt souhaité. La simulation du crédit à la consommation permet au particulier d’avoir une idée générale sur les offres dont il pourrait bénéficier. C’est une étape faite gratuitement par les banques au service des clients, afin qu’ils aient un comparatif des offres, des modes de remboursement et de financement, ainsi que de leurs durées. Des données sont nécessaires afin de calculer la simulation du crédit à la consommation. Tout d’abord, il faut indiquer la finalité du projet. Autrement dit, s’il s’agit d’un projet lourd, comme l’achat d’un bien immobilier, ou d’un projet léger, comme un événement personnel, par exemple un mariage, une nouvelle naissance, etc. Ensuite, il faut mentionner le montant que la personne veut emprunter, pour savoir si elle peut ou ne pas en bénéficier. Finalement, il faut choisir la durée durant laquelle le particulier peut rembourser le montant prêté, cette durée est calculée en fonction de la somme totale.

Les conditions pour bénéficier d’une simulation de crédit à la consommation

Avant que l’organisme prêteur accepte de fournir un crédit à la consommation, il doit d’abord s’assurer de la solvabilité du client, c’est-à-dire, si ce dernier est libre de tout autre engagement, et qu’il n’a pas de dettes. Le client à la possibilité de renoncer au crédit durant une période de rétraction accordée par la loi. Il peut alors annuler ses engagements avec la banque ou l’organisme prêteur, mais au-delà de ce délai, le montant du crédit à la consommation sera versé dans son compte, et le particulier sera dans l’obligation de rembourser le crédit, et de respecter le contrat signé, au risque d’avoir des poursuites judiciaires ultérieures.

Laisser un commentaire