Accueil » ENTREPRISE » Portage salarial vs auto-entreprise : notre comparatif

Portage salarial vs auto-entreprise : notre comparatif

L’auto-entreprise est la méthode la plus simple pour créer son entreprise et démarrer son activité en tant que freelance. A l’inverse, le portage salarial permet aux particuliers de travailler en tant que consultants indépendants tout en bénéficiant de l’assurance d’être salariés (CDD ou CDI) et sans contraintes comptables ou administratives.

Auto-entrepreneur ou portage salarial Comment choisir ?

Vous êtes un freelance, un consultant indépendant ou vous cherchez à créer votre propre entreprise. Vous ne savez pas quelle option choisir : l’auto-entrepreneur ou le portage salarial ? Voici un aperçu des avantages de chacun pour vous aider à prendre la bonne décision.

Quelle est la définition du portage salariale ?

La gestion en freelance vous donne la possibilité de travailler à votre compte et de bénéficier des nombreux avantages du statut de salarié avec un minimum de formalités administratives. C’est une possibilité d’être lié à de nombreux métiers, principalement dans le domaine des prestations intellectuelles comme les ingénieurs chefs de projet professionnels du web et du numérique ainsi que les experts immobiliers en finance et gestion, les consultants en marketing et communication formateurs et coachs, les consultants en ressources humaines, etc.

Une entreprise qui est un administrateur indépendant s’occupera de la facturation et de la gestion de votre entreprise ou de vos offres, c’est-à-dire de toutes les tâches administratives, en votre nom. Il est nécessaire de signer un contrat de travail afin d’obtenir le statut de salarié porté. Cette société deviendra votre employeur, vous versera votre salaire chaque mois et recevra un montant de . Il est généralement admis que votre rémunération et le taux sont calculés en fonction de votre chiffre d’affaires.

Le cas échéant, le contrat de travail doit être suivi d’un contrat d’adhésion. Toutes les modalités de facturation et de paiement sont précisées dans le contrat.

Le portage salarial associe trois acteurs :

  • le client (une entreprise ou une administration ; une collectivité locale, une entreprise ou une association),
  • le salarié porté
  • ainsi que la société de portage qui sert d’intermédiaire entre les deux acteurs primaires. Ils devront signer le contrat de prestation.

Les avantages et les inconvénients du portage salariale

Les avantages d’être un salarié porté.

Voici les nombreux avantages du portage salarial :

  • Vous n’êtes pas obligé de créer une auto entreprise, puisque vous êtes salarié et bénéficiez de tous les avantages liés à ce statut. Une inscription au registre du commerce n’est plus nécessaire.
  • Vous travaillerez de manière extrêmement indépendante.
  • Vous gérez votre propre emploi du temps ainsi que vos clients.
  • Vous êtes responsable de la négociation des contrats ainsi que de la recherche de nouveaux clients.
  • Vous êtes également responsable de la détermination des conditions du contrat.
  • Le chiffre d’affaires annuel le plus élevé n’est pas précisé.

Certaines dépenses peuvent être réduites. En revanche, les frais de mission, c’est-à-dire les frais d’hébergement, de déplacement ou de restauration. Lorsqu’ils sont facturés au client, ils doivent être séparés du montant total de la facture. Cependant, ils doivent faire l’objet d’une négociation préalable et doivent être mentionnés dans le contrat de service et confirmés par le client.

En revanche, il existe des frais de fonctionnement liés à votre travail, comme le téléphone, les frais de prospection ainsi que la connexion internet ainsi que les diverses fournitures et bien d’autres encore. Ces frais sont inclus dans votre salaire, mais ne peuvent pas dépasser 30% du montant brut de votre salaire.

Les frais, les charges sociales et les impôts ne sont pas déductibles fiscalement en fonction de vos revenus.

Le portage salarial est avantageux pour ceux qui souhaitent améliorer leurs activités ou commencer quelque chose de nouveau, notamment ceux qui sont à la retraite.

Il est impératif de noter que vous devez disposer de documents justifiant vos dépenses de fonctionnement.

Pour le conclure, le service d’externalisation vous permettra de gagner du temps, car c’est l’entreprise de portage salarial qui se chargera de toutes les démarches dans le domaine administratif.

Les inconvénients du portage salariale

Le portage salarial présente des inconvénients :

  • Vous recevrez un salaire net correspondant à environ 50 % de la facture envoyée au client.
  • L’entreprise qui fournit les services administratifs en portage salarial est votre employeur, elle doit donc payer tous les coûts salariaux et patronaux, tout en imposant des frais de gestion de 10 pour cent.

Si votre entreprise se développe, vos revenus augmenteront. Il en résultera une augmentation des coûts et des taux que la société de coordination facture. Il est donc essentiel que vous surveilliez la croissance potentielle de votre entreprise. Assurez-vous également que ce statut sera le plus rentable à long terme possible.

Les factures générées par la société d’administration indépendante sont exonérées d’impôts, quel que soit le montant de vos recettes annuelles. Le taux que vous payez dépend du type de client, c’est-à-dire que le taux sera de 20 % pour les particuliers, les associations, les administrations, les entreprises et les individus situés en France et de 0 % pour les entreprises basées en dehors de l’Union européenne. La TVA sera réintroduite sur vos achats professionnels.

Le statut juridique de l’administration indépendante est encore flou, notamment l’accord entre l’employeur et l’employé. Il est difficile de décider du type de contrat et de sa durée. Il n’y a pas de relation de subordination entre l’employeur et l’employé, alors peut-on considérer qu’il s’agit d’un contrat de travail ?

Le statut auto-entrepreneur : avantages et inconvénients

Avec une structure simplifiée pour le chef d’entreprise, le statut d’auto-entrepreneur permet de créer sa propre entreprise qui est rentable. Il vous permet d’éviter les formalités administratives et les procédures fiscales. L’auto entrepreneur n’est pas une entreprise au sens juridique du terme. De plus, l’auto entrepreneur exerce sous son propre nom donc il n’y a pas de raison sociale pour ce type de statut.

L’auto entreprise a trois types d’activité qui sont : artisanale, commerciale et libérale. Ces catégories vous permettent de faciliter les formalités administratives.

Pour bénéficier du régime de l’auto-entreprise Voici les conditions les plus importantes :

  • Il est nécessaire d’être une personne physique,
  • Vous souhaitez créer une entreprise individuelle,
  • Vous êtes en mesure de pratiquer un art ou une autre activité libérale ou commerciale,
  • Vous souhaitez gagner une source de revenu supplémentaire, notamment les étudiants qui ont une idée d’entreprise pendant leurs cours ou un retraité qui cherche à exercer une profession supplémentaire ;
  • Vous aimeriez repartir à zéro en créant une entreprise.

Les avantages de l’auto-entreprise

Contrairement au portage salarial, l’auto entreprise ou micro-entreprise n’est pas exonérée d’impôt tant que le plafond de chiffre d’affaires n’est pas atteint.

Votre chiffre d’affaires détermine le montant des impôts et des cotisations sociales à payer. Si vous n’avez pas de chiffre d’affaires, aucune charge ne sera supportée.

Vous pouvez bénéficier de l’exclusion partielle des charges sociales et vous aurez également droit aux allocations de chômage car le régime de l’auto-entreprise peut être couplé avec l’ACRE.

Les inconvénients de l’autoentreprise

Comme ils sont responsables des dettes de l’entreprise, les autoentrepreneurs devront mettre en œuvre deux stratégies pour préserver leur patrimoine. Pour être plus précis ils doivent déclarer leur insolvabilité et l’auto entreprise a limite de responsabilité (AERL).

En fonction du développement de votre entreprise, le seuil de chiffre d’affaires peut être un frein à votre progression.

Avec le régime de l’auto-entrepreneur, certains coûts de votre prix de vente ou de votre service peuvent être inclus. Cela augmentera le montant de vos gains, c’est pourquoi il est crucial de bien calculer vos coûts.

Les frais de débours sont les frais que vous engagez pour un client qui est en mesure de vous payer. Cela signifie que ces coûts ne sont pas inclus dans votre chiffre d’affaires total.

Laisser un commentaire