Accueil » IMMOBILIER » Top 5 des normes à vérifier pour acheter un bien immobilier

Top 5 des normes à vérifier pour acheter un bien immobilier

La recherche d’un bien immobilier n’est pas une chose aisée et une fois qu’on a trouvé la perle rare, il faut penser à vérifier qu’elle soit aux normes avant de l’acheter afin d’éviter les mauvaises surprises. Avant l’acquisition du bien, il ne faut laisser aucun détail de côté et vérifier tous les points importants concernant la maison ou l’appartement. Voici un guide qui vous aidera pour votre acquisition immobilière : environnement immédiat, état du bien, taxes, copropriété, etc. 

Le financement de votre achat

Cela paraît évident que si vous prévoyez l’achat d’un bien immobilier, c’est que vous avez déjà préparé votre budget pour cet achat. Il peut consister en un prêt immobilier, d’une aide financière de l’État (loi Pinel ou prêt à taux zéro…) ou tout simplement des capitaux propres. Néanmoins, il faut prévoir également l’estimation de frais annexes. Au prix de vente du logement peuvent s’ajouter les frais de notaire, les travaux d’équipement, de rénovation ou d’aménagement. Prévoyez donc des frais supplémentaires pour l’acquisition de votre bien.

Les normes à vérifier pour acheter un bien immobilier

Le « coup-de-cœur » ne doit pas pousser l’acquéreur à acheter avec précipitation. Il est essentiel de vérifier un certain nombre de détails concernant l’état général du logement et de ses équipements, la partie juridique et fiscale, les vices apparents et cachés, les travaux en cours ou les taxes et les charges qui incombent au futur propriétaire. Pour connaître les normes à vérifier pour acheter un bien immobilier, cliquez sur https://www.loi-madelin.com/, vous y trouverez également quantité d’articles sur le secteur immobilier. 

Les points essentiels à vérifier avant la signature de l’acte de vente

L’état général de la maison

Il y a certains points importants à prendre en compte lors de la première visite du bien habitable :

  • la toiture et la charpente doivent être solides et de bonne qualité ;
  • repérer les éventuelles fissures sur les façades et les murs, ainsi que les traces de moisissures et d’humidité. Il faut en faire de même concernant l’état des sols et des revêtements de sols ;
  • la superficie des pièces et leur disposition ;
  • les diverses installations : chauffage, ventilation, électricité et plomberie (eau chaude). Vous pouvez faire appel à un spécialiste lors d’une contre-visite afin d’être fixés. Les installations doivent être aux normes (NFC 15-100 pour l’installation électrique) pour vous éviter de procéder à des travaux onéreux ;
  • les accès : portes, serrures, fenêtres. Leur verrouillage doit être inspecté pour éviter les intrusions ;
  • l’isolation thermique et phonique (radiateur, chaudière…).

Si vous souhaitez  faire l’acquisition du bien, n’hésitez pas à réitérer vos visites à différentes heures pour continuer votre vérification, car il est difficile de procéder à une inspection complète en une seule visite.

La partie juridique 

Avant tout achat immobilier, vérifiez le cadastre afin de bien situer le bien : ses limites, la présence de murs mitoyens ou non, les servitudes de passage, les annexes, les parties privatives. Pensez à vérifier également si les travaux qui ont été réalisés ont fait l’objet d’une autorisation administrative et si la construction possède une garantie décennale.

La copropriété 

Dans le cas où vous acquérez un bien en copropriété, il faut penser à étudier les comptes rendus des dernières assemblées générales pour connaître l’état de l’immeuble : travaux réalisés, travaux à entreprendre… Prenez connaissance du règlement de copropriété afin de savoir quels sont les travaux qu’on peut réaliser. 

L’environnement immédiat 

C’est un point à prendre en compte, car il pèse lourd dans la valeur du bien immobilier. Il faut se renseigner sur : les transports en communs, la proximité avec les commerces, les écoles, etc. un voisinage bruyant peut constituer un grand inconvénient, l’ambiance dans le quartier doit aussi être prise en compte. 

Les taxes et autres charges

Vous pourrez vous renseigner grâce à un rapport des diagnostics obligatoires. Il est conseillé de se renseigner sur la taxe foncière, les taxes d’habitation et les charges de copropriété. Ces dernières sont le cout de fonctionnement et celui de l’entretien des parties communes. Les charges relatives aux services collectifs et les équipements communs peuvent venir s’ajouter aux charges de copropriété. Essayez de connaître le montant des charges mensuelles liées au logement (performance énergétique, eau et électricité) pour constituer un dossier d’emprunt immobilier. 
 

Laisser un commentaire