Accueil » BRICOLAGE » Comment mettre en oeuvre un béton désactivé ?

Comment mettre en oeuvre un béton désactivé ?

Le béton désactivé offre de nombreux avantages, notamment une belle esthétique, une durabilité, une rentabilité et une facilité d’entretien. Cependant, ce béton décoratif présente de nombreux avantages et nécessite des techniques particulières.

Comment utiliser le béton désactivé pour réaliser une terrasse, une allée, un chemin de jardin ou un patio en béton ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Vous trouverez plus d’informations sur le ciment désactivé, notamment ses utilisations, ses avantages et ses inconvénients, ainsi que le coût de son installation.

ÉTAPES SOUHAITABLES À SUIVRE POUR RÉALISER UN FLEURON EN BÉTON DÉSACTIVÉ

1/ PRÉPARATION AVANT LE COULAGE

  • 1.1/ Délimiter

Marquez l’endroit où la dalle sera placée à l’aide de piquets. Tracez une ligne entre les piquets et les autres.

  • 1.2/ Creuser

Utilisez une pelle ou une pioche pour creuser le sol à la profondeur souhaitée. Vous pouvez louer une mini-pelle pour les travaux plus importants.

La profondeur de l’excavation doit inclure l’épaisseur du sous-sol (généralement 20 cm d’épaisseur) et un minimum de 12 cm d’épaisseur de la dalle de béton. Si vous utilisez des véhicules légers, augmentez cette épaisseur à au moins 15 cm pour une allée.

Utilisez une plaque vibrante ou une dameuse manuelle pour compacter le sol.

Avec une longue règle de maçon et un niveau à bulle, vérifiez la planéité du fond de fouille.

  • 1.3/ Préparer la sous-couche

Il est recommandé de préparer le sol avec une sous-couche afin d’améliorer le drainage de l’eau et d’augmenter la capacité portante du sol.

La sous-couche est composée de matériaux non argileux et compactables tels que le gravier, ou un mélange (par exemple, du gravier de carrière concassé 0/31,5).

Laissez le matériau atteindre une épaisseur de 20 cm.

Utilisez un râteau pour répartir uniformément le matériau, puis utilisez une dameuse (ou une plaque vibrante) pour le compacter.

Vous pouvez vérifier le niveau de la plate-forme en utilisant une longue règle de maçon et un niveau à bulle.

Il est important de se rappeler que les tuyaux, les câbles et les gaines doivent être enterrés sous la dalle de béton, et non dans la dalle de béton, afin d’éviter les fissures.

  • 1.4/ Le coffrage

Le coffrage est utilisé pour définir la dalle et maintenir le béton en place jusqu’à sa prise.

Lors du tirage de la dalle de béton, le coffrage doit servir à guider le nivellement de la surface de la dalle. Par conséquent, la hauteur finale du coffrage doit correspondre à la hauteur souhaitée pour la dalle de béton.

Il existe plusieurs façons de réaliser le coffrage :

En utilisant des planches de bois rigides (par exemple des bastaings) et qui sont fermement fixées.

Vous pouvez disposer des éléments décoratifs tels que des briques, des pavés et des carreaux.

Le coffrage flexible peut être utilisé pour créer des courbes et des contours de dalles plus artistiques.

Réalisez une fondation solide et fixez-la avec des piquets.

Construction du coffrage.

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page Réalisation d’un coffrage en bois pour les dalles en béton.

Il est important de noter qu’une dalle non couverte nécessite un coffrage légèrement incliné afin de permettre l’écoulement de l’eau de pluie.

Une légère pente doit être créée vers le jardin à raison de 2cm/m minimum.

1.5/ Posez votre polyane

Placez une couche de polyane sur l’ensemble de la sous-couche. Ensuite, appliquez le polyane sur les coffrages. Posez-le en plusieurs bandes.

Il est bon de savoir que la pose d’un polyane permet de réduire les risques de fissures en désolidarisant la dalle et son support. Cela évite les remontées d’humidité futures.

1.6/ Si nécessaire, placer des joints de désolidarisation

Ces joints sont constitués de bandes de mousse compressible appelées ” bandes de rive “, d’une épaisseur de 5 à 10 mm.

Ils permettent de supprimer les obstacles de la dalle qui pourraient gêner son mouvement et limiter la possibilité de formation de fissures.

Les joints ou bandes de rive sont à placer sur toute l’épaisseur de la dalle.

Il est important de savoir que les joints de désolidarisation ne doivent pas être utilisés dans les situations suivantes : autour des poteaux, des murs, des trous d’homme et des points fixes.

Un joint de désolidarisation est placé au pied du mur.

1.7/ Renforcer

Pour éviter la fissuration des dalles, renforcez le béton.

Utiliser un treillis structurel de type ST25C (maille carrée de 150 mm, fil de 7 mm).

Pour assurer l’enrobage du béton, les couches d’armature doivent être placées sur des cales en plastique renforcé. Pour être efficace mécaniquement, l’armature doit être placée au 1/3 le plus bas de l’épaisseur de la dalle.

Placez le treillis sur les cales inférieures du coffrage.

Utilisez une meuleuse pour découper l’armature. Laissez un retrait de 5 cm autour du bord. L’armature doit être noyée dans le béton, et ne pas toucher le coffrage.

Vous aurez besoin de 2 panneaux pour couvrir toute la surface. Pour ce faire, faites-les se chevaucher d’une maille. Liez-les à l’aide de fil de fer et d’un liant.

Il est important de lier correctement l’armature avec le béton afin qu’elle ne bouge pas pendant le coulage. Les armatures doivent se chevaucher de manière régulière.

1.8/ Sécurité du site et protection des structures voisines

Protégez les murs, les poteaux et les autres structures des projections de béton ou du désactivant. Pour cela, il suffit d’utiliser du polyane adhésif, ou un produit de protection temporaire.

2/ COMMANDER VOTRE BÉTON PRÊT À L’EMPLOI

Il s’agit d’un béton décoratif désactivé. Il n’est pas recommandé de mélanger le béton avec une bétonnière. Il est préférable de commander un béton désactivé prêt à l’emploi afin d’obtenir une finition uniforme (notamment dans la répartition des gravillons), un béton de qualité et une structure durable.

2.1/ Calculer la quantité nécessaire

Il est facile de calculer le volume d’une dalle : il faut d’abord calculer sa surface en m2 (longueurxlargeur), puis multiplier ce nombre par son épaisseur pour déterminer le volume de béton nécessaire en m3.

Pour vous aider, consultez notre page “Calculer la quantité de béton nécessaire à la réalisation de votre projet”.

2.2/Commande

Remplissez notre formulaire de demande de devis pour commander votre béton désactivé prêt à l’emploi.

Le béton arrive prêt à être coulé, ce qui constitue une véritable alternative à la bétonnière.

Le béton prêt à l’emploi facilite la réalisation de votre chantier de bétonnage. Il existe de nombreuses possibilités d’enduit en fonction du type et de la nature du béton utilisé.

Vous devez vous assurer que les conditions météorologiques sont favorables au coulage. L’absence de pluie, un vent fort et des températures comprises entre 10 et 25 degrés sont idéaux.

3/ COMMANDER UN DÉSACTIVANT

La qualité du béton que vous utilisez déterminera le désactivant à utiliser. Reportez-vous à la fiche technique du produit pour déterminer la dose recommandée.

coulage-beton-desactivé

4/ COULAGE, NIVELLEMENT ET FINITION

Avant de couler le béton, attendez l’arrivée du camion.

Vérifiez que votre bon de livraison correspond à votre commande.

Vous pouvez vérifier que le béton contient les bons granulats en lavant le béton avec un récipient d’arrosage ou un jet d’eau.

Si vous n’avez pas utilisé de polyane, humidifiez la plate-forme.

4.1/ Le coulage

Mettre le béton directement dans le coffrage

Il est crucial de s’assurer que le béton est bien encastré dans l’acier lors du coulage.

4.2/ Mise à niveau

Utilisez un râteau ou un épandeur à béton pour niveler votre béton.

Utilisez une grande règle de maçon pour tirer le béton de la même manière qu’un béton traditionnel. Appuyez-vous sur les coffrages ou les calepinages. Pour cisailler le béton, utilisez la règle pour effectuer un léger mouvement de va-et-vient en reculant.

Utiliser la règle pour tirer le béton.

4.3/ Le lissage

  • Après la prise du béton, lissez la surface du béton à l’aide d’une taloche. Ensuite, utilisez un mouvement circulaire pour lisser la surface. Enfin, utilisez un outil de lissage pour lisser la surface.
  • Utilisez un fer à border, aussi appelé fer à marcher, pour finir d’arrondir les bords de la dalle.
  • Lisser le béton

4.4/ Utilisation du désactivateur

  • Avant d’utiliser le produit, homogénéisez-le en l’agitant vigoureusement.
  • Après avoir lissé et truellé le béton, pulvérisez le désactivant en une couche uniforme à l’aide d’un pulvérisateur. Cela permettra de couvrir le béton en une seule étape.
  • Appliquez le désactivateur pendant que le béton est coulé afin de réduire la surface et les températures élevées.
  • Le désactivateur doit être utilisé.
  • Avant d’utiliser le produit, homogénéisez-le en secouant vigoureusement la boîte.
  • Après avoir lissé le béton, à l’aide d’une truelle, pulvérisez le désactivant à l’aide d’un pulvérisateur de manière uniforme (couvrir comme une peinture) sur toute la surface du béton à traiter.
  • Appliquer le désactivateur pendant le coulage du béton si la surface à traiter est importante ou si les températures sont élevées.
  • Le désactivant doit être utilisé.
  • Pour connaître la quantité de désactivant que vous pouvez appliquer, reportez-vous aux fiches techniques des produits.
  • Pour vérifier que le pulvérisateur fonctionne correctement et pour évaluer le moment du lavage, prévoyez une zone d’essai (béton à tester) en annexe.
  • Laissez sécher le béton !

5/ LAVER LA SURFACE

L’opération consiste à enlever la couche de laitance retardée par le désactivateur afin de mettre à nu les gravillons. La laitance peut être enlevée à l’aide d’un nettoyeur haute pression (100-150 bars maximum).

Le béton peut être lavé entre 5 et 24 heures après avoir été coulé. Cela dépend des conditions météorologiques comme la température, le soleil, le vent.

Veillez à tester l’échantillon avant de le laver. Réduisez la pression de lavage et augmentez le temps avant le lavage si les agrégats sont lâches.

  • Lavez les vêtements comme vous l’aimez.
  • Pression : 150 bar pour un bon rendement ;
  • Le jet est incliné à 45deg pour pousser les boues lavées.

Distance du jet par rapport à la surface : 20-40 cm La largeur du jet dépendra de la longueur de la lance. Cependant, la pression à l’impact sera plus faible si la lance est plus longue.

La buse que vous choisirez dépendra de l’application. Si le béton est trop durci, vous pouvez utiliser la rotonozzle.

  • Lavez vos mains d’avant en arrière aussi régulièrement que vous le pouvez.
  • Lavez le désactivateur.
  • La boue doit être recueillie et l’eau doit être filtrée (par exemple, faire un barrage de sable.

Rincez à l’eau claire et n’exercez pas de pression. Cela vous permettra d’obtenir un gravier exempt de voile de ciment. Rincez la surface jusqu’à ce que toute l’eau se soit écoulée.

6/ SCIEZ VOS JOINTS DE RETRAIT

Le coulage doit être terminé au moins 36 heures avant le sciage des joints de retrait. La dalle doit être divisée en damier, avec autant de surfaces carrées que possible. Un maximum de 5 m doit être prévu entre les joints.

  • Utilisez une craie pour marquer l’emplacement des joints.
  • Ensuite, utilisez une fraise à disque diamanté pour couper les joints.
  • Vous pouvez utiliser une règle de maçon pour guider la lame de votre scie.
  • Une fois les joints sciés, vous pouvez retirer le coffrage.

Il est important de savoir que les joints de retrait sont recommandés pour les angles rentrants (seuils de porte et regards, poteaux…)).

Une autre solution consiste à réaliser des joints de retrait : Les règles à joints en plastique moulé peuvent être utilisées avant le coulage. Elles permettent également de dessiner le béton à l’aide d’une règle.

ET APRÈS ?

  • Comme pour un béton ordinaire, laissez sécher au moins 48 heures avant de décoffrer.

Après trois jours de séchage, on peut s’attendre à un trafic piétonnier modéré.

  • Si vous avez une dalle carrossable, attendez 28 jours avant de circuler. Le béton aura alors le temps d’atteindre toutes ses propriétés mécaniques.
  • Nous vous recommandons d’appliquer un produit anti-tache sur votre dalle en béton pour la protéger de la saleté et des taches.
  • Veuillez consulter notre page sur la protection des dalles en béton pour plus d’informations.
  • Vous savez maintenant tout sur le béton désactivé.
  • Il est plus facile à installer qu’un béton ordinaire mais il est beaucoup plus simple que le béton ciré ou imprimé. N’hésitez pas à contacter un professionnel si vous hésitez à vous lancer ou si vous avez une grande surface à couvrir.

Article Connexe :

Laisser un commentaire