Accueil » TRAVAUX » Tout comprendre sur les échafaudages et leurs utilisations

Tout comprendre sur les échafaudages et leurs utilisations

Définition d’un échafaudage

Un échafaudage est un assemblage de différentes pièces. Il est destiné à soutenir une charge précise. On l’utilise pour la plupart sur des chantiers de construction. Généralement, il est constitué de ponts, de passerelles ou de plates-formes soutenus par une charpente en acier, bois, bambou, et autres. C’est une pièce décapotable.

Les différents types d’échafaudages

En effet, il existe deux grandes catégories d’échafaudages. L’échafaudage fixe et l’autre catégorie soit l’échafaudage mobile.

Les échafaudages mobiles

  Parmi celles-ci habitent d’autres sous catégories.

  • Les échafaudages roulants : ce type de modèle est accessible à tous sur le marché.

 Comme l’indique son nom, il est un mobile donc déplaçable. L’utilisateur peut facilement effectuer un mouvement d’un point à un autre sans dépenser autant d’énergie. Ce type d’échafaudage peut descendre facilement d’une pente. Alors, il peut y avoir un accident de travail. C’est l’une des raisons fondamentales pour laquelle les constructeurs prévoient toujours un dispositif de sécurité (système d’ancrage).

  • Les échafaudages escalier : ce modèle est fait à l’image des escaliers. C’est-à-dire, à la place des supports, on a des escaliers. Logiquement parlant, l’ouvrier travail en étant bien sûr des escaliers.
  • Les échafaudages pliants : les échafaudages pliables sont les échafaudages les plus maniables. Ils sont souvent à des prix très accessibles. Le montage de ce type d’échafaudage est souvent très simplifié et permet à un utilisateur seul de le monter en toute sécurité.

Les échafaudages fixes

             Ceux-ci habitent trois sous-catégories.

  • Échafaudage classique : celui-ci est le plus utilisé sur les chantiers de construction. Notamment pour les projets de BTP. Il est solidaire à un support donc Immobile. L’ouvrier peut alors effectuer des travaux avec cet équipement sur plusieurs jours.
  • Les échafaudages suspendus : quant à l’échafaudage suspendu, il n’est pas en contact avec le sol. Il est maintenu sur un support par le biais des fixations. Son utilisation demande beaucoup d’attention.
  • Les échafaudages doubles : très résistant que les autres types, il comprend deux rangées de montant.

Les outils dont vous aurez besoin pour bien réaliser votre installation

Voici la liste de quelques outils dont vous aurez besoin. Mais sachez que ces derniers varient d’un constructeur à un autre.

  • une ceinture porte outils.
  • Un marteau adapté
  • Un niveau pour assurer les parallélismes et les perpendicularités
  • Clés échafaudage

Les étapes à suivre pour bien monter son échafaudage

Afin d’avoir une installation rigide, il faut l’exécuter en trois étapes. Avant toute chose, il faut s’assurer que le sol ne soit pas mou, qu’il n’y a pas de câbles électriques dans la zone de montage, que le terrain soit nivelé.

  • La première étape consiste au positionnement de la charpente, les assistants au sol, autrement dit les pieds du dispositif. On parle de consoles dans le cas d’un échafaudage suspendu et de roue quand il s’agit d’un échafaudage roulant.
  • La deuxième étape consiste à former le corps de l’installation. À cette étape, il s’agit d’assurer la liaison entre les constituants situés en vertical (montants et tubes) et en ceux situés en plan (les traverses et les moïses). La liaison est faite grâce aux pièces de fixation comme : les crochets, les goupilles, et les amarrages.
  • La dernière étape réside dans la mise en place des supports de travail (planchers d’échafaudage Plateaux d’échafaudage).

Les mesures de sécurité à prendre pour installer un échafaudage

Quant aux mesures de sécurité voici quelques-unes :

  • Portez des gants de protection
  • Portez un casque de chantier qui protégera votre tête en cas de chute
  • Portez des chaussures de sécurité pour éviter de vous faire cogner les pieds.
  • Soyez au moins deux à le faire. Cela vous facilitera de faire monter les pièces.

Laisser un commentaire