Accueil » TRAVAUX » Comment réaliser des jambages ?

Comment réaliser des jambages ?

Le jambage est un élément de construction qui est situé à l’aplomb d’une partie d’un bâtiment, comme une charpente pour la renforcer. Cet élément peut être en acier ou en bois et peut être décoré.

Le jambage consiste en une partie importante lors de la création d’une ouverture dans un mur, dans le cas d’une rénovation d’une pièce, par exemple. Dans cet article, on discute les différentes utilisations des jambages ainsi que leurs interventions lors de l’ouverture d’un mur porteur en pierre, ou pour créer une fenêtre.

Les utilisations du jambage

En maçonnerie, le jambage a plusieurs utilisations. D’abord, il désigne un mur en pierre pouvant soutenir l’ensemble d’une poutre de construction. De plus, ce sont les montants qui s’élèvent des deux cotés d’une ouverture, comme dans le cas d’une porte ou d’une fenêtre. Ils supportent le linteau et permettent de créer une liaison étanche entre l’ouverture et le mur.

Les jambages sont aussi les murs en brique ou en pierre qui encadrent l’âtre d’une cheminée, ce sont l’appui des chambranles et ils supportent le manteau.

Le jambage dans l’ouverture d’un mur porteur en pierre

Le jambage est une des étapes les plus importantes de finition lors de l’ouverture dans un mur. L’ouverture dans un mur porteur de pierre commence par un étayage, qui consiste à réaliser des percements au-dessus de la zone qui va accueillir les poutres métalliques ou les madriers en bois, puis commence la démolition du mur.

Le mur en pierre, contrairement au mur en parpaing, nécessite la création d’une ouverture large et la réalisation des jambages. Dans le cas d’une porte de 1 m, l’ouverture est faite à 1,5 m, puis les jambages sont créés. Les jambages peuvent être en béton armé, en moellon ou en pierres taillées.

L’avant-dernière étape, est la création du linteau qui est pensé en béton armé ou en pierre. Enfin, le grand œuvre achevé, les finitions sont réalisées.

Il existe deux points à vérifier avant de commencer la réalisation de l’ouverture :

  • La recherche d’éventuelles fissures ;
  • La démolition doit commencer par le milieu du mur ;
  • La préparation de l’équipement nécessaire à la réalisation de l’œuvre.

Lors de la démolition, il faut éviter l’utilisation d’un marteau électrique, car cela génère des vibrations qui peuvent causer l’écroulement des pierres. En revanche, l’utilisation d’un pied-de-biche permet de faire levier sur les pierres, et donc, cela permet de retirer rapidement les pierres.

Le jambage dans l’ouverture d’une fenêtre

La première étape lors de la création d’une ouverture dans un mur pour une fenêtre, est le traçage. La forme de l’ouverture doit être finie, puis le maçon réalise un étayage. Ensuite, la pose de l’étaiement pour un mur de façade, cave ou sous-sol, se fait à partir du sous-sol, dans le but de ne pas détériorer le plancher et pour soutenir tout le poids.

Puis, le maçon passe à l’étape de démolition qui doit se faire le plus proprement possible, surtout au niveau du pourtour. Par la suite, les joues extérieures sont coffrées et bien plaquées contre le mur à l’aide de serre-joints. Les aciers des jambages doivent être ancrés parfaitement dans l’appui jusqu’à 15 cm dans le linteau en ajustant l’arase du jambage à la hauteur adéquate.

L’étape suivante est le décoffrage des jambages et la pose des prélinteaux. En général, on utilise un prélinteau en béton, car il est facile à régler. La dernière étape consiste à faire couler le linteau en vibrant pour serrer au maximum le béton. Quelques retouches doivent être apportées en utilisant une truelle pour obtenir un remplissage complet.

Après quelques heures, le maçon décoffre et rebouche les grands trous pour apporter les finitions nécessaires à son travail.

Laisser un commentaire