Accueil » TRAVAUX » Comment bien choisir son sable de maçonnerie ?

Comment bien choisir son sable de maçonnerie ?

Le sable est l’un des matériaux les plus utilisés dans le domaine de la maçonnerie, et pour cause, il permet de solidifier et d’assurer la pérennité de n’importe quelle construction. Néanmoins, le sable est un terme assez large regroupant plusieurs types de matériaux de consistances différentes et d’utilisations tout aussi diverses.

Vous voulez en apprendre plus à propos du sable utilisé en maçonnerie ? Vous êtes tombé sur le bon article !

Quels sont les différents sables de maçonnerie qui existent ?

Si on utilise le terme « sable » pour tous les types de sables utilisés en maçonnerie, il est important de savoir qu’il en existe une très grande liste et que tous sont différents et utilisés à des fins spécifiques.

D’abord, il faut savoir qu’il existe deux grandes catégories de sables dans le domaine de la construction : les sables naturels et les sables artificiels. Le sable naturel se subdivise à son tour en plusieurs sortes, et nous avons principalement les suivants :

  • Sable alluvionnaire ;
  • Sable de mer ;
  • Sable de carrière ;
  • Sable de feuilles.

Le sable alluvionnaire, ou plus communément appelé, le sable de rivière, est un type de sable dont la caractéristique principale est sa dureté, mais il est également arrondi d’une manière quasiment parfaite et il provient des chocs que subissent les rochers par l’action de l’eau.

Le sable de carrière est quant à lui assez angulaire et plus fin que le sable de rivière, il est soit fabriqué en concassant des roches venant de carrières, soit extrait directement des sablonnières.

Les roches sous-marines peuvent également nous donner du sable très intéressant à exploiter dans le but de l’utiliser dans le domaine du BTP, et ce dernier est le plus chargé en sel, ce qui peut donner lieu à des efflorescences et demande donc un rinçage scrupuleux.

Le sable de feuilles, quant à lui, nous vient des montages et comme son nom l’indique, il provient de la dégradation de la flore. Il est très alvéolé et doit donc être associé à un autre type de sable avant de pouvoir être utilisé dans le domaine de la construction.

Le sable artificiel est obtenu après de longues modifications et procédures exécutées par des professionnels dans des usines spécialisées.

Comment bien choisir son sable de maçonnerie ?

Pour bien choisir un sable de maçonnerie, il est important de prendre en considération un certain nombre de critères très importants, nous allons les spécifier.

Le premier critère qui doit être pris en considération est le pourcentage d’impuretés que peut contenir un sable. En effet, au-delà de 3 % d’impuretés, un sable est considéré comme mauvais et peu adapté à la maçonnerie, en dessous de 1 % serait l’idéal. Ce qu’on appelle des impuretés sont les produits industriels, le limon, la poussière, etc.

Le deuxième critère qui doit être pris en considération est la taille des grains. Même si un type de sable est défini en grande partie par la taille de ses grains, il est nécessaire qu’ils soient de tailles différentes tout en restant dans l’intervalle donné du type de sable utilisé. Cela est primordial pour que les vides entre les granulats soient comblés.

Quel est le prix du sable de maçonnerie ?

Le prix du sable de maçonnerie dépend du format sous lequel il est vendu. Nous avons des sacs préalablement remplis et des quantités vendues en vrac. Sachez que le sable en vrac est nettement moins cher que celui vendu dans des sacs fermés en usine, car il est moins scrupuleusement contrôlé.

Pour un sac de sable de rivière, comptez environ 70 euros le mètre cube. En revanche, pour la même quantité en vrac, comptez 45 euros.

Vous en savez à présent plus à propos du sable de maçonnerie.

Laisser un commentaire