Accueil » TRAVAUX » Travaux : dans quels cas demander des devis ?

Travaux : dans quels cas demander des devis ?

La loi impose aux entreprises qui exercent dans certains domaines d’activités d’afficher les prix précis de leurs produits et services. Si le tarif exact de la prestation ne peut pas être indiqué, le fournisseur est tenu de montrer une méthode de calcul qui permet de vérifier le montant après coup. Ces données ou devis permettent aux consommateurs de bien cerner les tarifs et les services alloués avant de s’engager. Le non-respect de ces dispositions légales est passible d’une amende pouvant atteindre 3 000 euros pour une personne physique, et 15 000 euros pour une personne morale. Dans le domaine des travaux, l’établissement d’un devis est obligatoire. L’entreprise doit aussi fournir un document détaillé avant le lancement des opérations pour une prestation dont elle estime que le coût sera au-delà de 150 euros TTC. Dans quels cas demander des devis quand on sollicite un prestataire évoluant dans ce secteur d’activité ? Quelles sont les informations qui doivent figurer sur ce document ?

Demandez un devis pour vos réparations de volets roulants

Dans les secteurs du bâtiment et de l’équipement de la maison, demandez votre devis pour la réparation d’équipements tels que les volets roulants. Ce document qui détaille les prestations et tarifs proposés par le fournisseur ne vous engage en rien. Il ne s’agit pas d’un contrat, mais simplement d’une proposition de contrat. Il ne devient un contrat que lorsque les 2 parties apposent leurs signatures sur le papier.

Vous souhaitez avoir une idée de ce que doit contenir un devis de réparation de volets roulants ? Le coût de réparation de cet équipement dépend du type de dysfonctionnement. Par exemple, si le dispositif ne fonctionne plus parce que des lames sont cassées, le document doit comporter les informations suivantes :

  • démontage volet roulant,
  • diagnostic volet roulant,
  • remplacement des lames défectueuses,
  • fourniture de nouvelles lames,
  • prix de la main-d’œuvre,
  • frais de déplacement,
  • TVA,
  • montant global hors taxes (HT) et toutes taxes comprises (TTC) à payer.

La durée de validité du devis doit être également mentionnée. Notez que le devis est généralement gratuit, mais rien n’empêche le prestataire de le facturer s’il doit se déplacer ou réaliser des études approfondies au préalable. Dans le cas où le devis est payant, l’entreprise peut éventuellement déduire le montant du document de la prestation qui en découle.

Lorsque vous acceptez le devis proposé en signant le document, vous vous engagez à respecter tous les termes du contrat. Il permet en effet de sécuriser la relation commerciale entre le client et son fournisseur. Autrement dit, il permet de protéger les intérêts de chaque partie.

faites réaliser un devis pour la pose de volets roulants

Combien coûte la réparation de volets roulants en fonction de la panne ?

La réparation d’un volet roulant mécanique est moins coûteuse que celle d’un équipement électrique. Le tarif dépend surtout du type de dysfonctionnement.

S’il s’agit d’un dispositif manuel, il faut débourser en moyenne entre 15 et 25 euros pour la poignée de la manivelle, 15 euros pour la tringle de manivelle et 5 euros pour le bloqueur de manivelle. Pour la réparation de l’enrouleur à sangle, prévoyez entre 10 et 40 euros, les lames (entre 5 et 50 euros selon le matériau de fabrication), le tablier complet (au moins 50 euros). Comptez entre 50 et 100 euros pour la main-d’œuvre.

Dans le cas d’un équipement électrique, la facture peut être élevée s’il s’agit d’une panne du moteur. Le problème vient souvent du condensateur (20 euros). Au cas où le moteur est irréparable, il faudra envisager de le remplacer. Coût de l’opération : 250 euros.

Quel que soit le type de panne, il est conseillé de faire appel à des professionnels pour bénéficier d’un travail de qualité. Si vous faites appel à un amateur pour faire des économies ou tentez de résoudre vous-même les problèmes, vous risquez d’endommager vos équipements et d’engendrer des dépenses inutiles.

Remplacement volet roulant : combien coûtent cet équipement en fonction du modèle ?

Si votre volet roulant est complètement endommagé, le mieux est de le remplacer par un dispositif neuf. Pour vous offrir un équipement manuel, prévoyez entre 200 et 600 euros (avec pose). Plus spécifiquement, le prix moyen d’un dispositif en PVC varie entre 250 et 550 euros pose comprise. Comptez entre 250 et 600 euros pour une menuiserie en aluminium et entre 400 et 950 euros pour un volet en bois.

Si vous préférez un volet roulant électrique, il vous faudra débourser entre 200 et 500 euros pour un équipement à caisson et entre 300 et 500 euros pour un dispositif traditionnel. Le tarif moyen d’un volet roulant électrique automatique est compris entre 300 et 600 euros. Pour avoir un volet en PVC (150-400 euros), aluminium (200-500 euros), bois (350-1000 euros), composite (160-650 euros).

Un devis pour l’entretien de vos canalisations

Vous souhaitez connaître le budget nécessaire pour entretenir vos canalisations ? Voici les données que doit comporter le devis : nettoyage (baignoire ou évacuation, évier, toilettes), intervention du plombier, frais de déplacement, TVA et montant total de l’opération.

Entretenir ses canalisations est le meilleur moyen d’augmenter la durée de vie de ses équipements sanitaires et d’éviter les dégâts des eaux. Cela permet également de préserver sa santé et celles des occupants d’une maison. En France, l’entretien des conduits est imposé par la loi (article 18 du Règlement sanitaire départemental).

Canalisations : quelles interventions pour quels montants

Le tarif moyen de débouchage de conduits est de 120 euros. La fourchette, elle, est comprise entre 50 et 300 euros. Comptez entre 50 et 100 euros pour un démontage de siphon, entre 100 et 150 euros pour un débouchage par ventouse. Si le plombier doit se servir d’un furet, alors vous devez débourser de 150 à 250 euros. Il peut également utiliser des produits chimiques, dans ce cas, le tarif varie de 3 euros/litre à 10 euros/l. Enfin, le débouchage par curage vous coûtera au moins 200 euros en fonction de l’accessibilité des lieux.

Pour l’entretien et le débouchage de vos canalisations, il est important de faire appel à un professionnel ou un spécialiste du curage. Ce dernier saura déterminer la nature ou la gravité du problème afin d’y apporter les meilleures solutions.

La demande de devis pour une isolation énergétique

Les travaux d’isolation énergique font partie des opérations pour lesquelles l’établissement d’un devis est obligatoire. Avant le début des travaux, vous pouvez réclamer un devis qui comportera les informations suivantes :

  • la date de début des travaux,
  • la durée estimée pour la réalisation de l’opération,
  • le décompte détaillé et la description de chaque prestation, accompagnée de la quantité et du prix unitaire,
  • le tarif des matériaux isolants utilisés,
  • le prix de la main-d’œuvre,
  • les frais de déplacement,
  • les procédures de réclamation,
  • la TVA,
  • la somme globale à payer HT et TTC.

Prenez soin de bien vérifier la présence de l’ensemble des ces informations avant de signer le devis.

Isolation énergétique : quelles interventions pour quels montants ?

Pour une isolation des murs par l’extérieur, vous devez prévoir entre 140 euros/m² et 230 euros/m² alors que le tarif d’une isolation par l’intérieur se situe généralement entre 50 euros/m² et 90 euros/m².

Lorsqu’on améliore l’isolation de sa maison, on peut bénéficier d’une aide de l’État appelée Crédit d’Impôt Transition Énergétique. Ce mécanisme peut prendre en charge 30% du montant total de vos travaux. Cependant, ces derniers doivent impérativement répondre aux exigences en vigueur.

Par ailleurs, isoler son logement est la meilleure solution pour réduire sa facture d’électricité, bénéficier d’un confort optimal et mettre en valeur son bien. On estime que cette opération permet de réaliser au moins 300 euros d’économies par an. Toutefois, pour éviter toutes mauvaises surprises, nous vous conseillons de recourir aux services de professionnels. En plus d’avoir les compétences nécessaires pour la réalisation de ces travaux, ils pourront également vous aider dans le choix des matériaux de qualité, écologiques, sains et respectueux de l’environnement.

Ce que doit contenir un devis de réparation auto

Si votre voiture est en panne, il est important de connaître à l’avance le montant de la réparation afin d’être fixé. Cela permet également de faire jouer la concurrence. Cependant, des tarifs peu élevés cachent souvent des prestations de mauvaise qualité. Voici les données qu’un devis de réparation auto doit comporter :

  • la description précise des opérations à réaliser,
  • le coût des travaux,
  • les temps de la main-d’œuvre,
  • la liste complète des pièces détachées nécessaires,
  • la TVA,
  • la durée estimée des travaux,
  • la durée de validité du devis.

Notez que le garagiste peut augmenter le prix des pièces détachées et faire des travaux supplémentaires si cela s’avère nécessaire. Dans les 2 cas, il doit informer le client pour avoir son accord. Vous pouvez exiger un nouveau devis pour les imprévus afin de revérifier le tarif du prestataire.

Demander un devis avant le début des travaux de réparation de votre auto

Les obligations sur un devis d’un artisan du BTP

Le devis d’un artisan du BPT doit contenir ces mentions obligatoires :

  • les données concernant le prestataire (dénomination, adresse, SIRET, capital social, forme juridique et numéro TVA),
  • le numéro de la facture,
  • la date de délivrance du devis,
  • la date de la réalisation des travaux,
  • les informations sur le client (identité, raison sociale, adresse, numéro individuel d’identification à la TVA),
  • la désignation des produits et/ou services proposés,
  • le décompte détaillé de chaque produit et/ou service,
  • le tarif des travaux,
  • la majoration éventuelle,
  • la TVA,
  • les réductions éventuelles,
  • le taux de pénalité de retard,
  • la date de paiement,
  • le montant global de la réparation à payer en HT et en TTC.

Le non-respect de cette disposition est passible d’une sanction pouvant atteindre 75 000 euros et une amende fiscale de 15 euros par mention manquante ou inexacte.

Laisser un commentaire