Accueil » TRAVAUX » Comment choisir une truelle de maçonnerie ?

Comment choisir une truelle de maçonnerie ?

En maçonnerie, on trouve un nombre important d’outils qui permettent la réalisation des travaux sur des surfaces différentes. Parmi ces outils, la truelle est l’une des plus utilisées par les maçons, mais aussi par les bricoleurs.

Pour acheter une truelle, il est nécessaire de connaître d’abord les différents types, ainsi que leurs utilisations, pour pouvoir vous munir de la truelle qui correspond à vos besoins. Dans cet article, nous allons vous aider à choisir la truelle, selon des critères précis, dans le but d’avoir des résultats satisfaisants à la fin de vos travaux.

Comment bien choisir une truelle ?

La truelle est un outil de base nécessaire pour effectuer des travaux de maçonnerie, elle se compose de 3 compartiments : une lame, un manche et un poignet. Il existe plusieurs types de truelles, pour choisir celle qui convient le plus à vos travaux, prenez en considération ces 4 paramètres à l’achat :

  • Taille de la lame ;
  • L’épaisseur de la lame ;
  • La matière de fabrication du manche ;
  • Le type de tige.

D’abord, si vous envisagez de grosses manœuvres, il est préférable de vous munir d’une truelle avec une lame large, par contre si vous visez des sections étroites, il faut utiliser une truelle à petite lame pour un maximum de précision. Ensuite, l’épaisseur fine de la lame permet un bon lissage, alors qu’une lame épaisse aura une grande résistance aux chocs. Passant au manche, un manche en plastique est plus facile à nettoyer, en revanche, un manche en bois a un meilleur confort et une bonne prise en main. Pour une prise optimale, quelques fabricants proposent des manches avec un revêtement antidérapant dans le but d’améliorer la prise.

Les types de truelles

La truelle est un outil indispensable pour un maçon ou un particulier qui bricole de temps en temps, et ce, en raison de sa grande utilité. Il existe plusieurs types de truelles. La truelle ronde et longue, qui est utilisée dans la manipulation des grosses plâtrées de mortiers. De plus, on trouve la truelle carrée qui est l’outil idéal pour racler le ciment qui se trouve dans les angles d’un mur. Il y a aussi la truelle appelée : « la langue de chat », utilisée souvent pour faire les finitions et les travaux de précision.

À tous ces modèles, s’ajoute la truelle d’angle intérieur ou extérieur, qui est destinée à la finition des angles verticaux et horizontaux d’un mur. En outre, la truelle italienne l’une des truelles les plus connues dans le monde de la maçonnerie, dans ce modèle, la forme de la lame change selon l’utilisation et elle dispose d’une tige coudée.

La diversité des formes et des matières de fabrication des truelles permet au professionnel de la maçonnerie de faire un travail propre et avec une grande précision.

Pourquoi utiliser une truelle ?

Sur le marché, il existe une grande gamme de truelles à différents usages. Pour commencer, le maçon ou l’amateur, doit avoir quelques truelles qui lui seront utiles lors des travaux.

D’abord, la truelle ordinaire dont la lame est en acier avec un bout rond, qui est utilisée pour le lissage de la maçonnerie et la réalisation des enduits, grâce à sa forme qui permet la projection du mortier contre le mur. Dans le cas où la truelle a un bout rond, elle permet de lisser les coins les plus difficiles d’accès.

De plus, la truelle « langue de chat » est utilisée lors de la réalisation des joints arrondis et rentrants, parfaitement réguliers, entre des éléments de constructions, comme des briques, par exemple. Enfin, on trouve la truelle à joint, utilisée généralement pour faire les joints creux qui sont solides, et ce, en appuyant sur le mortier.

Laisser un commentaire