Accueil » TRAVAUX » Les étapes à suivre pour poser un glacis en maçonnerie

Les étapes à suivre pour poser un glacis en maçonnerie

Avant toute chose, la maçonnerie consiste à assembler des matériaux nécessaires pour habiller et poser différentes facettes d’un projet, que ce soit une maison ou un immeuble.

Par ailleurs, il faut savoir que les matériaux se dégradent après un temps, ce qui laisse l’eau entrer. Alors, que faut-il savoir sur le glacis en maçonnerie ? Comment bien le choisir ? La préparation et l’application du glacis se font comment ? Pour répondre à ces questions, veuillez lire la suite de cet article.

À lire aussi : En quoi consiste un harpage dans la construction d’un mur de refend ?

Le glacis en maçonnerie : qu’est-ce que c’est au juste ?

Afin de donner à vos murs un aspect esthétique et lisse, le glacis est le meilleur moyen de finition qui permet cela. Son rôle consiste à faire poser plusieurs couches différentes avec de la peinture diluée. Autrement dit, transparentes, et cela, dans le but de créer un effet de matière ou d’intensifier la teinte existante.

Par ailleurs, le glacis se pose dans les rénovations de maisons, que ce soit pour une chambre, un garage ou d’autres pièces. Aussi, le glacis en maçonnerie se définit comme étant de l’enduit qui se pose sur du béton en faisant une pente légère qui donne vers l’extérieur dans le but de faciliter l’écoulement des eaux de pluie.

Le choix du glacis : comment procéder ?

Pour choisir le glacis, il est important qu’il soit selon le résultat que vous souhaitez avoir, en prenant soin de créer des teintes lumineuses. Comme vous le savez, une peinture satinée ou autre mettent souvent plus de temps à sécher que d’autres.

Donc, le glacis va non seulement vous offrir une intensité des tons et une douceur, mais elle permettra aussi une excellente couverture du support. Pour finir, notez que le glacis à l’eau résiste plus efficacement aux pluies ou à la fuite.

La préparation du glacis en maçonnerie

Tout d’abord, l’utilisation d’un glacis à la peinture acrylique, peut être appliquée facilement sur un mur tout propre et de couleur claire.

Puis, afin d’éviter tout débordement, il est conseillé de protéger la pièce. Pour ce faire, vous aurez besoin de bâches en plastique ou de cartons. Cependant, pour la préparation du glacis, il existe différentes façons de le faire et qui se résume à ce qui suit :

La première : le glacis à l’eau

Celui-ci consiste à prendre un volume de peinture acrylique en le diluant avec trois volumes d’eau. Si vous souhaitez que le glacis soit plus transparent, vous pouvez rajouter un quatrième volume d’eau.

Le deuxième : le glacis à l’huile

Pour ce qui est du glacis à l’huile, vous aurez besoin de 2/3 d’essence de térébenthine et 1/3 d’huile de lin que vous allez mélanger.

Afin d’obtenir une pâte lisse, mélangez les couleurs avec un peu d’essence dans un autre récipient que vous allez la mélanger au glacis avec une brosse de forme ronde, ensuite, ajoutez un bouchon de siccatif tout en activant le séchage.

Comment bien appliquer le glacis ?

Sachez qu’il existe plusieurs techniques pour appliquer le glacis, et cela va dépendre du rendu que vous voulez avoir.

En tant que débutant dans la maçonnerie, vous devez savoir qu’il faut commencer par une technique, appelée le balayage et qui doit débuter dans un angle de la surface ou du mur.

Ensuite, vous pouvez essayer les effets différents en faisant des mouvements décalés ou circulaires. Pour ce qui est des outils, il existe trois choix qui s’offrent à vous et qui sont les suivants :

  • un chiffon ;
  • une éponge ;
  • une brosse.

Veuillez noter que le glacis a la particularité de sécher rapidement. De ce fait, vous devez l’être quand vous appliquez le glacis.

Toutefois, il est nécessaire de bien vérifier que la surface ou le mur soit suffisamment poreux pour permettre à la peinture d’être absorbée convenablement. Mais, aussi, vous pouvez acheter du glacis déjà préparé et qui contient de l’acrylique, de la cire ou même de l’huile.

Laisser un commentaire